Coureuse du quartier Wellington West : Hieu Nguyen

Selon la marathonienne locale Hieu Nguyen, la Fin de semaine des courses Tamarack d’Ottawa est un événement des plus intéressants.

De l’impressionnante cohorte de coureurs professionnels aux sentiments de fébrilité et de joie de voir des amis participer à leur première course, Hieu confirme que l’énergie est palpable. Et c’est en grande partie grâce au soutien des spectateurs.

« Je pense que l’élément que je préfère, c’est la foule », dit-elle. « Toute la ville y prend part et il y a tellement de gens aux abords du parcours. »

Originaire de la Nouvelle-Écosse, Hieu est déménagée en Ontario pour étudier à l’École d’urbanisme et d’aménagement régional de l’Université Queen’s à Kingston. Elle a obtenu sa maîtrise en 2005 et est déménagée dans la capitale nationale peu de temps après pour travailler pour la Ville d’Ottawa.

Elle a commencé à courir à Ottawa puisque ça semblait naturel et facile. De plus, beaucoup de ces connaissances étaient des coureurs.

« Je vivais au centre-ville, les conditions météorologiques étaient clémentes et nous étions près du canal Rideau », explique-t-elle. « C’était une activité que je faisais avec mes amis. C’est comme si tout le monde courait à Ottawa. »

Peu de temps après son arrivée à Ottawa, elle a été surprise d’apprendre que sa sœur et son beau-frère acceptaient de participer au demi-marathon avec elle. Bien qu’aucun des deux n’avait manifesté leur intérêt pour les courses sur longue distance auparavant, Hieu a acheté trois inscriptions pour le Demi-marathon d’Ottawa de 2006 comme cadeau de Noël.

Il faisait une chaleur accablante le 28 mai 2006, et tandis qu’elle courait, Hieu se demandait si elle s’était suffisamment entraînée.

« Je pense que mon temps était tout juste sous la barre des 2:30 », dit-elle. « Mon objectif était de deux heures et je me suis dit : Bon… Quand vais-je atteindre mon objectif? »

Hieu n’a pas abandonné et en septembre 2012, elle a réussi à terminer le Demi-marathon de la Course de l’Armée du Canada en moins de deux heures.

« C’est ce que j’aime à propos de la course : tu peux vraiment voir tes progrès et tu peux mesurer tes résultats. »

Hieu aime aussi le fait que la course est un complément à son travail.

« En étant urbaniste, j’adore courir dans les quartiers, voir ce qu’il y a de nouveau, ce qui se passe dans les rues », précise-t-elle. « À mon avis, on peut voir la ville d’une meilleure perspective lorsqu’on la parcourt à pied. »

C’est le mélange d’urbanité et d’espaces verts ainsi que l’action dans les rues qui l’attirent tant dans le quartier Wellington West. Hieu adore courir le long du parc Byron, sur le sentier de l’O-Train et près de la station Bayview, où elle peut voir l’avancement des travaux du système léger sur rail.

« Je sais que certaines personnes aiment courir dans les boisés ou aiment courir seules, loin de tout. Pour ma part, j’aime voir ce qui se passe dans les rues. »

L’une des boucles préférées de Hieu, qui suit le sentier du parc Byron jusqu’au quartier Westboro et revient par Wellington West.

« Je me souviens avoir déjà dit à mes amis que je ne voulais jamais faire de marathon. Je trouvais que les marathoniens étaient fous de courir aussi longtemps. »

Mais après avoir fait tant de demi-marathons sur une période de près de 10 ans, Hieu a décidé de se fixer un objectif plus ambitieux : elle s’est inscrite au Marathon d’Ottawa Banque Scotia. Pour se motiver davantage, elle a joint le groupe d’entraînement du Coin des coureurs de la rue Slater, ce qui lui a permis d’avoir un plan réaliste pour terminer son marathon.

« J’ai tout d’abord été surprise de voir à quel point j’aimais le plan d’entraînement », affirme Hieu. « Je ne me suis jamais vraiment engagée à l’égard d’un sport. »

Après avoir fait son premier marathon en 2016 et un deuxième en 2017, Hieu a décidé d’être bénévole pour l’Extra Mile Crew en 2018 afin de participer à l’événement d’une façon différente. Il s’agit d’un autre élément qui rend la Fin de semaine si intéressante selon Hieu.

« J’ai des amis qui ont bien aimé le soutien apporté par l’Extra Mile Crew pendant la Fin de semaine des courses Tamarack d’Ottawa. Je me suis donc dit que ce serait une bonne idée d’en faire partie », dit-elle. « J’ai donc fait partie de l’Extra Mile Crew en 2018 et j’ai eu la chance d’aider quelques personnes à bien terminer leur demi-marathon ou leur marathon. » Elle s’est également portée volontaire cette année.

Vous pensez faire votre premier demi-marathon ou marathon? Il n’est pas trop tard pour vous inscrire! Vous pouvez aussi encore joindre une clinique de course du Coin des coureurs. Tous les participants inscrits à la Fin de semaine des courses Tamarack d’Ottawa obtiennent un rabais pour les cliniques du Coin des coureurs, dans toutes les boutiques du Canada!