Coureuse du quartier – Jane Spiteri

Résidant dans le quartier Glebe depuis 1994, Jane Spiteri est une coureuse chevronnée qui est tombée en amour avec le sport lorsqu’elle a eu des enfants. « J’ai quatre enfants », explique-t-elle, « et c’était la façon la plus facile de sortir de la maison et de faire de l’exercice. Une gardienne venait à la maison une fois par semaine afin que je puisse aller courir. »

Comme tous les coureurs, Jane a commencé par de courtes distances, mais elle s’est rapidement fixé des objectifs plus élevés. « Les 5 km sont devenus des 10 km, qui se sont transformés en un demi-marathon puis en marathons », précise-t-elle.

Elle a fait son premier marathon lors de la Fin de semaine des courses Tamarack d’Ottawa, pour souligner son 45e anniversaire de naissance. C’est à ce moment qu’elle est devenue passionnée des courses sur longue distance. Elle a d’ailleurs voyagé partout dans le monde pour courir : elle a terminé 11 marathons et elle s’entraîne actuellement pour son douzième. En 2019, elle participera au Marathon de Tokyo et elle vise ensuite celui de Boston. Elle aimerait terminer les « six grands marathons ».

Ce qui a débuté comme étant une activité individuelle est devenu une activité sociale pour Jane. En plus d’être membre de Courez Ottawa, elle fait partie d’un groupe de coureurs, le Sunday Run Club. Les membres de ce groupe indiquent leur temps et leur parcours chaque vendredi et se trouvent des partenaires de course en fonction de la distance, de l’endroit et des intérêts.

« Lorsque tu cours seul, c’est facile d’arrêter. Lorsque tu cours avec un groupe, la dynamique te pousse à continuer. Et le fait de savoir que des gens t’attendent t’incite à sortir du lit », dit-elle. « Il y aura toujours des personnes plus rapides que toi, ce qui est une bonne chose. Elles peuvent t’aider à garder le rythme et à te pousser un peu plus. »

En été, Jane mène les membres du Sunday Run Club dans Glebe lors des courses hebdomadaires. Le groupe court souvent le long du canal Rideau jusqu’à Hog’s Back puis revient par le parc Vincent-Massey. Ce parcours de 11 km est parfait! Appuyez sur la care pour voir de plus près la route!

Depuis son premier marathon, Jane considère le dernier weekend de mai comme étant son Noël à elle puisqu’il marque son anniversaire et une autre possibilité d’établir un objectif de course. Pour son 50e anniversaire, des amis coureurs se sont déplacés de partout dans le monde pour la surprendre et participer avec elle à la Fin de semaine des courses Tamarack d’Ottawa. Cette année, des amis coureurs de l’Australie se joindront à elle pour la 45e édition du Marathon d’Ottawa Banque Scotia.

Quelle est la partie préférée du parcours de ces amis? La traversée vers Gatineau et la vue des magnifiques chutes des Chaudières.

Quant à Jane, ce qu’elle préfère à Ottawa, c’est courir le long du canal Rideau.

« Courir en bordure de l’eau est très agréable. Lorsque je cours le long du canal dans Glebe, je croise toujours des gens que je connais », indique-t-elle. « Je les connais parce que nos enfants fréquentent la même école, parce qu’ils ont une entreprise dans le quartier ou parce qu’ils travaillent au Coin du coureur. »

Ce sentiment d’appartenance est très fort pendant la Fin de semaine des courses Tamarack d’Ottawa, lorsqu’elle traverse le pont Pretoria et qu’elle voit sa famille l’encourager. Elle sait alors qu’elle en est à la dernière étape avant la ligne d’arrivée.

Qui veut découvrir les superbes itinéraires de course à Ottawa? Inscrivez-vous à l’édition 2019 de la Fin de semaine des courses Tamarack d’Ottawa et vous verrez ce que la région de la capitale nationale a à offrir.