Vous entraîner pour le marathon : savoir se retrouver parmi les applications, l’équipement, les programmes d’entraînement en ligne et les ateliers de groupe. Comment choisir ce qui vous convient?

On entend souvent des gens dire que l’entraînement pour un marathon a changé leur vie. On peut aussi affirmer que le plus grand changement dans la vie des coureurs en 2020 serait la MANIÈRE dont ils s’entraînent, grâce à une abondance d’ateliers accessibles, d’équipements et de nouvelles technologies qui prennent d’assaut le monde de la course à pied. Déterminer ce qui vous aide le mieux à atteindre vos objectifs d’entraînement peut devenir un défi en soi!

Dois-je vider mon portefeuille pour un Fitbit? Est-il possible de s’entraîner sans s’inscrire à Strava? Ai-je vraiment besoin de ces nouveaux souliers à semelle de mousse et en fibre de carbone qui coûtent la moitié de mon hypothèque?

Si des questions semblables ont miné vos efforts d’entraînement, sachez que d’autres personnes vivent la même situation.

Commencez à la base L’équipement de course

Si vous posez la question à Phil Marsh, entraîneur de course à pied et gestionnaire régional des boutiques Running Room (Coin du coureur) pour l’est de l’Ontario, il dira que les bons outils pour l’entraînement se trouvent à un endroit – et il ne s’agit pas de gadgets, même s’ils sont très pratiques.

« Tout commence par vos pieds », dit-il en souriant. Certes, compte tenu de la polémique qui agite les communautés de course en raison des concepts modernes de souliers – des modèles minimalistes aux souliers controversés Vaporfly de Nike, avec semelle en mousse – choisir la bonne paire peut rapidement devenir compliqué.

« Faites tester et vérifier vos pieds et votre démarche », recommande Phil. « Le soulier qui vous convient ne dépend pas du prix ou de la marque, mais de votre type de pied. »

Il insiste ensuite sur le fait que le geste le plus important à poser est de commencer à courir, et précise que la technologie n’est qu’un outil et non un élément indispensable.

« La technologie évolue rapidement », dit-il en s’arrêtant pour un moment de réflexion. « Pensons à tous les dispositifs de sécurité dans nos voitures. Nous en avons hérité de la NASCAR ou de la Formule 1. Les freins antiblocage, les coussins gonflables, l’antipatinage… » il continue un peu dans ce sens. « Les avancées ont fini par s’intégrer aux voitures de tous les jours. C’est pareil pour la course à pied. »

Phil mentionne le célèbre coureur Sebastian Coe, qu’il a rencontré lors d’une conférence de presse. « Les moniteurs cardiaques portables venaient de sortir (notons bien que c’était avant Garmin) et cette technologie était révolutionnaire. Quelqu’un a demandé à M. Coe s’il aurait utilisé un moniteur de fréquence cardiaque si ces appareils avaient existé à l’époque où il s’entraînait, et il a répondu quelque chose comme : Il serait insensé de ne pas profiter d’un outil qui fournit des précisions sur votre entraînement et votre corps », se souvient Phil. « J’admets que la technologie procure des avantages, mais présente aussi des inconvénients. »

Il critique la nature des applications et déplore le fait qu’elles produisent une génération de personnes qui, en raison d’une fixation sur les médias sociaux et la biométrie, ne se contentent pas de « décrocher » et sortir pour courir. Ainsi, il préfère conseiller les bonnes vieilles méthodes « analogiques » d’entraînement. La boutique Running Room offre une grande variété d’ateliers de course, un club de course gratuit, et d’autres activités communautaires pour vous permettre de vous entraîner avec des gens de la vraie vie, où le succès ne repose pas sur votre connexion à une application ou à une montre intelligente coûteuse.

« Nous sommes fiers d’offrir un espace sûr pour tous les genres, une atmosphère plaisante et la possibilité de faire partie d’une communauté.

Ces avantages sont malheureusement rares de nos jours. Beaucoup de gens éprouvent de la difficulté à trouver une communauté, et se tournent vers le virtuel. Mais, lorsque vous vous joignez à d’autres pour une course, vous intégrez des groupes de personnes de tous horizons. Vous pourriez être en train de courir avec un ministre, un mécanicien, un photographe de mode, un père au foyer… La course devient le point de départ commun; le marathon, la grande épreuve qui vous permet de vous démarquer ».

Le virage numérique des programmes d’entraînement Les applications à l’honneur

Maintenant que vous avez l’essentiel – les souliers et un groupe de course – quelle est la prochaine étape? Il existe toute une série d’applications qui, lorsqu’elles sont utilisées correctement, peuvent s’avérer utiles pour maintenir votre motivation, vous aider à atteindre un nouveau record personnel ou même protéger votre santé. De nombreuses options sur le marché offrent les mêmes caractéristiques générales – suivi de la fréquence cardiaque, rythme de course et bien d’autres – mais vous devez acheter une montre intelligente pour les utiliser.

D’autres, comme RunCoach, tiennent un suivi de vos données biométriques et utilisent ces informations pour créer un programme d’entraînement personnalisé en fonction de votre condition physique et de vos objectifs. L’avantage est que vous n’avez pas besoin d’acheter un nouvel appareil – pour suivre vos séances d’entraînement, il suffit d’utiliser l’application sur le téléphone intelligent que vous possédez.

« Les gens ne possèdent pas tous des appareils distincts pour suivre leurs activités », explique Hiruni Wijayaratne, directrice du marketing et des ventes de RunCoach. Soulignons que l’application est compatible notamment avec FitBit, Garmin, Apple Watch, Runkeeper, Apple Health App et Strava. « Elle fonctionne avec tout – pas besoin d’appareils supplémentaires. Bien sûr, courir avec son téléphone peut être pénible, mais la plupart des gens le font quand même pour écouter de la musique ou pour assurer leur sécurité », ajoute-t-elle.

La première étape avec RunCoach consiste à fournir quelques détails sur vous-même, comme la distance que vous avez déjà parcourue et votre condition physique générale. Ensuite, l’application fixe des objectifs réalistes au moyen d’un échéancier et d’un programme d’entraînement adapté. Elle est adaptée à votre emploi du temps et vous enverra même des messages électroniques si vous prenez congé et que vous ne respectez pas vos séances d’entraînement prévues. Peut-être plus important encore, l’application vous dira si vous vous entraînez trop.

« Notre objectif premier est d’amener les gens à la ligne de départ en bonne santé », explique Hiruni. « Les entraînements irréalistes causeront des blessures. La course n’est pas un sport linéaire. Il n’existe pas d’étapes prédéfinies pour obtenir un record personnel. L’application s’adapte à chaque athlète plutôt que d’offrir une formule générale ».

Les fonctions intégrées et les messages audio peuvent vous aider à continuer lorsque vous commencez à frapper un mur – et même avant que vous ne posiez le pied au sol. Vous pouvez sélectionner du contenu, comme des vidéos sur la façon de s’étirer et des exercices de course, qui convient à votre programme de mise en forme.

De plus, le saviez-vous que lorsque vous vous inscrivez à la Fin de semaine des courses Tamarack d’Ottawa, vous obtenez automatiquement un compte RunCoach? Les athlètes ont même l’option de s’inscrire au niveau Gold, ce qui leur donne un rabais très intéressant pour la fin de semaine des courses.

« Les gens qui utilisent RunCoach Gold essaient d’atteindre un record personnel ou de se qualifier pour Boston – ils accordent une grande importance à leurs objectifs », dit Hiruni. Cette option permet même d’avoir des conversations individuelles par message texte avec de vrais entraîneurs afin d’obtenir un soutien supplémentaire.

Le principal attrait de l’application est la communauté virtuelle constituée de coureurs de tous les niveaux. Vous pouvez voir comment d’autres gens s’entraînent pour une même course, et savoir qu’il y a 5 000 autres personnes qui souffrent avec vous pour s’entraîner pendant l’hiver glacial canadien.

Strava ArtD’autres applications qui aident les coureurs à garder le contact, obtenir des informations et rester motivés ne sont qu’à quelques clics. L’application Motigo (partenaire officiel de la Fin de semaine des courses Tamarack d’Ottawa) vous permet d’enregistrer et de programmer vos propres encouragements et mantras le jour de la course. Garmin Connect (gratuite sur les appareils Garmin) permet d’obtenir des données biométriques incroyablement détaillées. La populaire Strava a créé une communauté de coureurs en ligne et a même proposé une toute nouvelle forme d’art.

En fin de compte, l’entraînement pour le marathon a changé, mais la technologie n’a pas remplacé les bases. Nous pouvons cependant utiliser la technologie pour améliorer la méthode éprouvée, qui consiste simplement à sortir de chez soi et courir.

Préparez-vous pour la Fin de semaine des courses Tamarack d’Ottawa, prévue les 23 et 24 mai 2020!

Register for the Scotiabank Ottawa Marathon 2020