Cinq faits sur l’hydration que vous ignoriez

Alors que vous vous préparez pour la Fin de semaine des courses Tamarack d’Ottawa (que ce soit avec des courses longue distance ou sur courte distance, de longues marches ou des entraînements en force), il est primordial d’être bien hydraté pour performer et être en bonne santé. Pour tirer le maximum de votre entraînement, notre partenaire Nuun Hydration vous offre cinq conseils pour rester en forme pendant que vous vous préparez en vue de votre épreuve.

Vous voulez obtenir plus de conseils sur l’hydratation (avant, pendant et après une course)?

  1. L’hydratation, c’est de l’énergie (pour vos muscles)!

La plupart des gens pensent que l’objectif principal de l’hydratation est d’aider à prévenir la déshydratation et de renouveler les réserves d’électrolytes qu’on a pu perdre en transpirant. Bien que ces deux faits soient avérés (de récentes études prouvant que les électrolytes jouent d’autres rôles dans l’absorption des liquides que le simple remplacement des liquides perdus par la sudation), le but premier de l’hydratation est de fournir l’oxygène aux muscles en travail. Essayez d’imaginer l’hydratation ou les liquides que vous consommez comme un moyen d’aider vos muscles à respirer, ce qui leur donne, en retour, l’énergie dont ils ont besoin pour fournir leur effort.

  1. L’eau ne vous hydrate pas

Oui, vous avez bien lu! L’eau approvisionne bel et bien votre corps en liquides, mais en réalité, elle ne vous hydrate pas. L’eau doit atteindre une certaine concentration (de glucides et d’électrolytes) avant sa sortie de l’estomac, sa mise en circulation et son utilisation dans le corps. L’eau de notre corps a besoin d’une certaine teneur en sodium pour assurer la bonne absorption des liquides. Pour compliquer les choses encore, votre « eau » devra contenir différents taux de glucides et d’électrolytes avant, pendant ou après une séance d’entraînement.

  1. Une hydratation adéquate aide à atténuer les désordres gastriques pendant l’exercice

En fait, quand on s’entraîne, notre corps (et notre estomac) est soumis à un stress. Ce qu’on mange et qu’on boit contribuera soit à réduire, soit à accentuer ce stress. En matière d’hydratation, un ratio de glucides trop élevé par rapport aux liquides ou une teneur en électrolytes trop faible, ralentira le transport des liquides qui stagneront dans l’estomac. C’est ce qui cause les ballonnements et les troubles gastro-intestinaux lors d’une course.

  1. L’hydratation aide à mieux s’alimenter

Ce point s’appuie sur le précédent. Une hydratation adéquate contribue à éliminer les troubles gastro-intestinaux associés et favoriser une assimilation plus rapide et efficace des nutriments. Et cela est rendu possible dans la mesure où l’on ne surcharge pas son organisme et que les multiples voies d’absorption des liquides et d’assimilation des glucides exercent leur rôle.

  1. L’hydratation favorise la récupération

Un élément absolument crucial au processus de récupération est la réhydratation. Non seulement la réhydratation permet de récupérer les liquides perdus pendant l’exercice, mais elle aide aussi à regagner les électrolytes utilisés. Rappelez-vous que boire trop et trop vite peut nuire aux gains potentiels de l’entraînement, et voici pourquoi : avec le temps, votre corps s’est doté d’un système immunitaire fort qui lui permet de se régénérer des stress causés par l’exercice. Vous souhaiterez naturellement que votre corps commence à se réparer lui-même et qu’il se réhydrate lentement et continue de le faire tout au long de la journée.

 

Nuun Hydration est notre partenaire de l’hydratation officiel. Allez visiter nuunlife.com pour faire vos provisions de produits d’hydratation et suivre les formations offertes.