Français D H M S

User login

The
Pulse
Tamarack Ottawa Race Weekend Newsletter
Numéro: Février 2014

Nutrition

Février 2014

Q et R avec Beth Mansfield

Vous êtes-vous déjà demandé si votre plan de nutrition vous prépare à une performance de pointe ? Avez-vous besoin de plus ou moins de glucides ? Ou de glucides différents ? Il est parfois difficile de savoir, avec toute l’information qui se trouve dans l’univers. Nous, nous avons la chance de pouvoir poser nos questions à Beth Mansfield, spécialiste de la nutrition sportive, nutritionniste agréée et physiologiste de l’exercice certifiée chez Peak Performance, à Ottawa.

Vous avez une question pour Beth ? Envoyez un courriel à [email protected]. Chaque mois nous allons tirer une ou deux questions auxquelles Beth donnera une réponse.

La question de ce mois-ci :

Au cours du mois passé j’ai essayé la diète Paléo. J’ai mangé beaucoup de fruits, de légumes, de noix, de viande et de poisson, et je me sens tout à fait bien jusqu’à maintenant. Mais, à mesure que je commence à augmenter mon kilométrage alors que je m’entraîne en vue du Marathon d’Ottawa, je me demande si je devrais m’en tenir à cette diète ? L’an dernier, j’ai consommé des tonnes de pâtes et de bagels pendant la période qui précédait le marathon et, maintenant, j’ai complètement abandonné tout ça.

Beth répond :

La diète Paléo peut vous donner assez de carburant pour maintenir votre entraînement au marathon, mais notez que c’est une diète à forte volume ; c’est-à-dire que vous devez manger beaucoup de légumes et de fruits pour absorber assez de glucides DANS vos muscles, pour courir vite et loin. Ces types d’aliments tirés de plantes ont tendance à vous remplir l’estomac et à tuer votre faim AVANT que vous ayez suffisamment fait le plein. Il peut vous falloir quelques jours d’entraînement avec de réaliser que nous n’avez pas pris assez de combustible – et vous allez le savoir parce que votre performance d’endurance sera affectée négativement et que même des exercices faciles vont sembler durs à faire.

Je vous recommanderais donc d’apporter quelques légers ajustements à votre régime paléolithique en incluant quelques aliments anachroniques avant, pendant et après votre entraînement. Commencez par inclure des fruits secs et/ou des fruits à indice glycémique élevé dans votre collation préalable à l’exercice, puis ajoutez des patates (rôties, purée, au four ou bouillies) à vos repas d’après l’exercice. Si vous prévoyez utiliser des breuvages et des gels sportifs pendant votre course, vous devriez alors vous y habituer dans vos sessions d’entraînement sur de plus longues distances. Ces légers ajustements à votre prise d’aliments lors des jours d’entraînement, devraient vous aider à optimiser votre niveau d’énergie pendant.

Beth Mansfield et Peak Performance

Elizabeth (Beth) Mansfield, PhD, RD est nutritionniste agréée, spécialiste de la nutrition sportive et physiologiste de l’exercice certifiée chez Peak Performance à Ottawa. Beth éduque les athlètes canadiens sur la nutrition sportive pour la santé et la performance.

Copyright © 2014 Peak Performance. Tous droits réservés.

Février 2014

La recette du mois : Truffes au chocolat (sans gluten ni produits laitiers)

 

Les questions et réponses avec notre marathonien au régime paléo nous a fait penser à des recettes qui conviennent (plus ou moins) à un régime paléolithique tout en suivant la recommandation suivante de la nutritionniste Beth Mansfield concernant la consommation de fruits secs et/ou de fruits hauts en glycémie comme façon d’acquérir ce combustible très nécessaire pour l’entraînement.

 

Hé bien, les dattes ont bel et bien le contenu de haute glycémie (avec 100 grammes qui donnent environ 75 grammes de glucides, dont 66 sont du sucre) et, quand vous ajoutez le cacao et les noix, le résultat est un pur délice. Et la simplicité. Toujours une bonne combinaison.

Cette recette est tirée de The Whole Life Nutrition Cookbook (deuxième édition), par Alissa Segersten et Tom Malterre, MS, CN.

De quoi vous avez besoin :

  • 2 tasses de noix brutes
  • 1 tasse de dattes Medjool, dénoyautées
  • 4-6 c. à table de poudre de cacao
  • Noix de coco organique râpée

 

Préparation :

Mettre les noix dans un robot culinaire avec lame en « s » et passez jusqu’à ce qu’elles soient finement moulues et pâteuses.

Ajouter les dattes et la poudre de cacao et continuer à faire marcher le robot jusqu’à ce que le mélange soit bien combiné. Si vous voulez un goût plus sucré, ajoutez quelques dattes et transformez encore.

Rouler en petites balles et placer dans un bol de noix de coco râpée pour enrober également.

Placer sur un plat. Bon appétit !

La recette fait environ 1 douzaine et demie de truffes.

 

 

Saisissez votre courriel pour vous abonner à notre infolettre mensuelle.


 
 

 

Nous aimons toujours entendre ce que vous avez à dire sur ce qui fonctionne bien et sur ce que vous aimeriez nous voir couvrir dans des numéros futurs du bulletin.  Et nous sommes aussi intéressés à entendre vos histoires d’athlétisme et d’endurance qui peuvent inspirer nos lecteurs.  Alors, ne vous gênez pas !  Envoyez-nous vos impressions, vos idées et vos histoires, à l’adresse [email protected].

#
 
Run Ottawa Club