Français D H M S

User login

The
Pulse
Tamarack Ottawa Race Weekend Newsletter
Numéro: Février 2014

Entrevue

Février 2014

Parlons course avec Le Team du Rob


Il y a deux semaines, nous vous avons présenté Rob Watson, marathonien d’élite canadien et chef de notre groupe de coureurs qui s’entraînent en vue du marathon, Le Team du Rob. Avec moins d’une centaine de jours avant le marathon, c’est le temps de rencontrer chacun et chacune de ces vaillants coureurs. Nous avons demandé à chacun d’entre eux ce que cela signifie d’avoir Rob dans leur coin.

Sinead Brunet, 39 ans, Komoka

1. Qui êtes-vous, où vivez-vous et qu’est-ce que vous faites quand vous n’êtes pas en train de courir ?

Je suis épouse et mère de 3 enfants et je vis sur une ferme de 50 acres à Komoka (ON), juste à l’ouest de London. Mon partenaire de course est mon chien de 4 ans, qui refuse de courir plus de 40 milles par semaine. Quand je ne cours pas, je fais le taxi pour mes enfants et leurs « partisans », et je passe mes journées à travailler avec mon mari.

2. Quand avez-vous commencé à courir et pourquoi courez-vous ?

J’ai commencé à courir en 4ème année, j’ai pris un hiatus de 15 ans pour fumer, puis j’ai cessé il y a presque 6 ans maintenant, et je suis revenue à mes racines… la course. Six mois après avoir cessé de fumer j’ai couru mon premier marathon complet et je me suis qualifiée pour Boston. Je cours pour avoir mon temps « à moi » ; chez nous, même une porte de salle de bain fermée n’est pas

3. Quels sont vos objectifs pour le Marathon d’Ottawa de 2014 ?

Mon objectif public pour Ottawa est le même que je donne avant n’importe quel marathon : terminer debout et avec le sourire. En privé, je veux vraiment passer sous les 3:10. Ce sera mon dernier marathon avant mes 40 ans, le vendredi suivant, et j’aimerais que ce soit un record personnel.

4. À quoi en particulier pensez-vous que Rob peut vous aider ? Déjà de bons conseils ?

À courir avec Rob, j’espère apprendre quelques trucs de nutrition, mais aussi comment rester motivée tout au long de l’entraînement. J’espère aussi qu’il peut m’aider à trouver quelle cadence je devrais rechercher pour chaque exercice. Quelle est la part du lent et du facile dans une course « lente / facile » ? Aussi, soyons honnête, c’est juste trop cool de pouvoir dire que vous courez avec Rob Watson.

Jason Faber, 25 ans, Ottawa

1. Qui êtes-vous, où vivez-vous et qu'est-ce que vous faites quand vous n'êtes pas en train de courir ?

Je vis au centre-ville d'Ottawa. Quand je ne cours pas, je joue au volleyball, je cuisine ou je me tiens avec mon chien, un Nova Scotia Duck Toller.

2. Quand avez-vous commencé à courir et pourquoi courez-vous ?

J’ai commencé à courir en 4ème année, j’ai pris un hiatus de 15 ans pour fumer, puis j’ai cessé il y a presque 6 ans maintenant, et je suis revenue à mes racines… la course. Six mois après avoir cessé de fumer j’ai couru mon premier marathon complet et je me suis qualifiée pour Boston. Je cours pour avoir mon temps « à moi » ; chez nous, même une porte de salle de bain fermée n’est pas sacrée.

3. Quels sont vos objectifs pour le Marathon d'Ottawa de 2014 ?

Mon but est de finir le Marathon d’Ottawa en moins de 3h05 afin de me qualifier pour le marathon de Boston.

4. À quoi en particulier pensez-vous que Rob peut vous aider ? Déjà de bons conseils ?

Porter ma course au niveau suivant. M’aider à m’entraîner comme il faut pour améliorer ma vitesse et mon endurance tout en diminuant mes chances de me blesser. Il m’a aidé à gérer mon horaire d’entraînement et m’a donné des conseils concernant l’équipement, le jeu mental et un soutien général et de la confiance.

Vous pouvez lire davantage sur la course de Jason à http://42kms.tumblr.com/.

Domenic Caminiti, 45 ans, Barrhaven

1. Qui êtes-vous, où vivez-vous et qu’est-ce que vous faites quand vous n’êtes pas en train de courir ?

Je suis un gars régulier qui vit downtown Barrhaven avec sa tendre épouse et trois filles extraordinaires. Dans mon travail, je suis un gestionnaire de risque financier. En-dehors du travail, je fais office d’entraîneur adjoint pour deux des équipes de hockey de mes filles et je suis les instructions de quatre dames sur une base régulière. :-) Je prétends jouer les hommes à tout faire, de temps en temps, et j’adore me tenir avec de bons amis. « Vivre sa vie, aimer la vie, laisser quelque chose derrière soi. »

2. Quand avez-vous commencé à courir et pourquoi courez-vous ?

J’ai commencé à courir il y a à peu près cinq ans. En fait, c’est ma femme qui a commencé et j’ai juste suivi ses traces. L’ironie, c’est qu’elle déteste courir avec moi parce que je parle trop !

3. Quels sont vos objectifs pour le Marathon d’Ottawa de 2014 ?

C’est mon premier marathon complet. Franchement, je n’avais jamais pensé faire quelque chose d’aussi fou. Mon premier but est d’avoir du plaisir, je profiter de la journée et de reconnaître quelle est ma chance d’avoir la santé pour pouvoir tout faire ça. Je veux aussi montrer à mes filles que leur « vieux » peut faire ça. Quand je cours seul, je pense souvent à ma famille et à mes amis qui sont malades, souffrants et qui sont disparus au fil des années. Cela me donner de la motivation et une raison de poursuivre, particulièrement pendant les courses longues et difficiles. Quant à mon côté compétitif, j’espère terminer en-dessous de quatre heures… et de prendre un bloody César extra épicé avec Rob à la ligne d’arrivée !

4. À quoi en particulier pensez-vous que Rob peut vous aider ? Déjà de bons conseils ?

Dans la première ligne du premier courriel que Rob m’a écrit, il disait : « Félicitations pour votre décision de vous attaquer à cette entreprise qu’est le marathon. Il faut des tripes pour essayer quelque chose de neuf, particulièrement quelque chose dont vous savez que ce sera aussi exigeant, physiquement et mentalement. Mais je peux dire, d’après votre enthousiasme et votre plan d’attaque, que vous allez fracasser ça ! » Comment cela peut-il ne pas être motivant ? !

Christa Davidson, 41 ans, Orillia

1. Qui êtes-vous, où vivez-vous et qu’est-ce que vous faites quand vous n’êtes pas en train de courir ?

Je m’appelle Christa Davidson et je vis à Orillia (ON). Je suis mariée à (Magic) Mike depuis 15 ans cette année. Nous avons la maison d’usage, 2 enfants, 2 voitures, 2 chiens et 2 chats. Quand je ne suis pas occupée à ma tâche de maman à plein temps, d’épouse et de coureuse, on peut me trouver à mon gig lucratif à plein temps, où je suis employée comme infirmière agréée.

2. Quand avez-vous commencé à courir et pourquoi courez-vous ?

Scène 1 (le rideau s’ouvre)… Enfant et adolescente, j’étais une coureuse pas mal. Mon talent n’a jamais été exploité et ma carrière potentielle à courir des championnats ne s’est jamais développée alors que j’ai mis de côté mes prétentions à me fendre le derrière pour un chrono pour plutôt courir après les garçons et la bière (transition au noir, fermeture du rideau).

Scène 57 (ouverture du rideau)… il y a 3 ans, je me suis sevrée. Il arrive que j’étais alcoolique. Après désintoxication et de nombreuses journées de sobriété, j’ai recommencé à courir et je n’ai pas cessé depuis. Je cours pour calmer et satisfaire toutes les mêmes pensées et émotions sur lesquelles je versais des p’tits coups pour les assourdir. Il me reste encore à m’occuper de la m..de que je traîne avec moi, mais, pour le moment et jusqu’à ce que je sois prête à dévoiler et affronter tout ce qui me tourmente, la course calme la bête… (transition au noir)

3. Quels sont vos objectifs pour le Marathon d’Ottawa de 2014 ?

#TORW2014 sera mon deuxième marathon. Mon but, ici, sera (a) de parvenir à la ligne de départ, (b) de parvenir au fil d’arrivée, (c) 4:10:xx

4. À quoi en particulier pensez-vous que Rob peut vous aider ? Déjà de bons conseils ?

Vraiment, j’ai juste à terminer la course dans un temps dont je pourrai être fière. M’y rendre, le faire, rentrer satisfaite, voilà mon but. Le meilleur conseil de Rob jusqu’à maintenant : « Laisse juste la vitesse se développer naturellement » et « Ça va être amusant ! »

Vous pouvez lire le blogue de Christa à : http://runninonempties.blogspot.ca/

Mathieu Fleury, 28 ans, Ottawa

1. Qui êtes-vous, où vivez-vous et qu’est-ce que vous faites quand vous n’êtes pas en train de courir ?

Je m’appelle Mathieu Fleury et je suis né et j’ai été élevé à Ottawa. Je suis présentement conseiller municipal pour le quartier Rideau-Vanier – qui comprend la Basse-ville, la Côte-de-sable et Vanier.

2. Quand avez-vous commencé à courir et pourquoi courez-vous ?

Depuis toujours, depuis mon enfance, j’ai toujours été très actif. J’ai participé à divers sports comme le hockey, le baseball, le ski cross-country et la natation, entre autres. J’ai toujours aimé courir, mais je n’ai pas commencé à faire des courses avant 2007 (des 5K et des 10K). Je cours parce que c’est un exercice qui englobe tout le corps et qui ne nécessite pas d’équipement spécial sinon des chaussures de bonne qualité. Non seulement la course réduit-elle mon stress, mais elle me fait me sentir mieux, active mon processus de réflexion et me laisse plus énergique. Une autre raison pour laquelle je cours, c’est parce que vous pouvez le faire à peu près n’importe quand et n’importe où.

3. Quels sont vos objectifs pour le Marathon d’Ottawa de 2014 ?

L’an dernier je complété mon premier demi-marathon, ce qui fut pour moi un grand exploit. Je n’ai pas de cadence ou de temps particuliers pour le marathon de cette année parce que ce sera mon premier. Mon but est de m’assurer de tirer du plaisir à le faire et de terminer la course.

4. À quoi en particulier pensez-vous que Rob peut vous aider ? Déjà de bons conseils ?

Je n’ai rien de particulier, mais je sais que quand je me suis entraîné pour le demi, j’ai eu quelques problèmes avec ma jambe droite. J’espère y mettre de la force pour qu’elle n’entrave pas mon entraînement ou la course elle-même. J’ai aussi un emploi du temps plutôt chargé, et j’espère pouvoir travailler avec Rob pour incorporer un plan d’entraînement réaliste pour mon style de vie afin d’être prêt pour le grand jour.

Vous pouvez lire le site de Mathieu à: http://www.mathieufleury.ca/ 

 

Saisissez votre courriel pour vous abonner à notre infolettre mensuelle.


 
 

 

Nous aimons toujours entendre ce que vous avez à dire sur ce qui fonctionne bien et sur ce que vous aimeriez nous voir couvrir dans des numéros futurs du bulletin.  Et nous sommes aussi intéressés à entendre vos histoires d’athlétisme et d’endurance qui peuvent inspirer nos lecteurs.  Alors, ne vous gênez pas !  Envoyez-nous vos impressions, vos idées et vos histoires, à l’adresse [email protected].

#
 
Run Ottawa Club