English J H M S

User login

Le
Pouls
Infolettre de la Fin de semaine des courses Tamarack d'Ottawa
Numéro : Mai 2013

Nutrition

Mai 2013

La nutrition de la semaine des courses – matière à réflexion
Par Beth Mansfield

C’est la semaine qui précède la Fin de semaine des courses Tamarack d’Ottawa et l’excitation commence à monter. Quelques nouveaux coureurs peuvent penser que la réduction de la semaine des courses consiste à réduire le gros entraînement et à manger moins afin de se sentir léger et d’être rapide le jour de la course… tandis que d’autres pensent intuitivement que le chargement de glucides avec une grosse assiette de pâtes la veille de la course sera suffisant pour bien courir le jour de la course. L’une et l’autre de ces approches vont probablement garantir une performance sans éclat… mais voici de quoi réfléchir pour vous amener au matin de la course prêts à livrer la performance pour laquelle vous vous êtes entraînés !

La semaine des courses veut dire que c’est le temps de réduire votre entraînement, mais PAS votre régime alimentaire. Le régime de nutrition sportive riche en glucides que vous avez suivi (auriez dû suivre) doit être continué toute la semaine pour vous assurer que vos muscles sont remplis, même plus que d’habitude. En maintenant votre prise de glucides tout en réduisant votre entraînement, vous pouvez obtenir de 20 à 30 % de plus d’entreposage de glucides dans les cellules de vos muscles – ce qui se traduira en une meilleure performance le jour de la course. Même si vous vous sentez « les jambes lourdes » le matin de votre course, à cause de tous les glucides et de l’eau qui sont maintenant entreposés dans ces cellules musculaire, vous allez bientôt commencer à convertir cette énergie supplémentaire en travail musculaire. Le bonus est que vous aurez un peu d’énergie supplémentaire à brûler !

Le jour de la course – Grains de sagesse

  1. Faites ce que vous faites normalement avant vos longues courses d’entraînement. Utilisez des boissons et des aliments familiers avec lesquels vous vous êtes entraînés, avant la course et pendant la course. Restez-en à vos trucs préférés bien éprouvés et sûrs.
  2. Si la compétition vous stresse, il se peut que vous deviez vous lever un peu plus tôt pour prendre de la nourriture et des boissons avant que votre intestin réponde au stress du jour et fasse des siennes.
  3. Apportez une boisson sportive (ou de l’eau et de petites collations riche en glucides que vous utilisez avant la course) dans l’enclos des coureurs, particulièrement si vous savez que vous serez là plus de 15 minutes avant le départ de votre course. L’excitation (ou l’anxiété) just avant une course peuvent brûler beaucoup de glucides sanguins et vous laisser une sensation de lourdeur aux jambes et de léthargie au début de votre course. Alors, buvez à petites gorgées une boisson sportive pendant que vous attendez que votre vague soit appelée à la ligne de départ.
  4. 4. Pendant la course, votre travail consiste à absorber assez de fluides et de glucides pour vous garder suffisamment hydraté et plein de carburant pendant la majorité de votre course. Vous avez fait l’entraînement, vous avez fait le plein et vous êtes prêt à y aller ; concentrez-vous sur la tâche à accomplir et prenez plaisir à la course !

Beth Mansfield est diététiste agréée et spécialiste de la nutrition sportive et de l’exercice chez Peak Performance. Cliquez ici pour un lien vers les ateliers offerts par Beth.

Mai 2013

La recette du mois

Pour suivre le conseil de notre diététicienne sportive, Beth Mansfield, la recette de ce mois-ci, c’est aucune recette. Au lieu de cuisiner quelque chose de nouveau, concentrez-vous sur les choses bien éprouvées pour vous alimenter dans les jours qui précèdent votre course.

Courez-vous bien quand vous avez mangé des pâtes le soir d’avant ? Êtes-vous comme le meilleur marathonien américain Meb Keflezighi et dormez-vous avec un bagel à côté de votre lit ? Quel que soit votre rituel de nutrition d’avant la course, si ça fonctionne pour vous, tenez-vous y. C’est la recette du succès.

Nous vous reviendrons le mois prochain pour cuisiner quelque chose d’intéressant. Bon, et où sont donc ces bagels ?

 

Saisissez votre courriel pour vous abonner à notre infolettre mensuelle.


 
Run Ottawa Club