Conseils pour les spectateurs

Si vous avez jamais couru ou marché un marathon, vous savez à quel point le soutien de la foule peut vous être immensément bénéfique.  Mais, pour être un bon spectateur de marathon, il faut de la préparation et du travail.  Si vous prévoyez être spectateur à un prochain marathon, observez les conseils qui suivent pour être un actif sur le parcours de la course.

Faites des pancartes

Les coureurs adorent lire des pancartes le long du parcours ; ça les aide à rompre la monotonie.  Si vous appuyez un membre de votre famille ou un.e ami.e, faites une pancarte qui porte son nom ; vous allez ainsi encourager votre coureur, mais aussi l’aider à vous identifier facilement.

Soyez préparés

Les postes d’eau et de nourriture sont là pour les coureurs ; et vous devriez avoir préparé vos propres affaires.  Prenez avec vous quelques bouteilles d’eau et des collations.  Assurez-vous que vous avez une montre fiable, une carte du parcours, de l’argent, une caméra et un portable.  Si on prévoit de la pluie, apportez un parapluie, un veston imperméable et des chaussettes supplémentaires.  S’il fait soleil, n’oubliez pas l’écran solaire et vos lunettes de soleil.  Il est plus que probable que vous allez rester planté debout pendant un bon moment.  C’est toujours bon d’avoir quelques couches de plus à mettre si vous avez froid.  Et, le plus important, assurez-vous de porter des chaussures confortables.

Respectez le parcours

Ne vous tenez pas ou ne marchez pas sur la moindre partie du parcours.  Ce n’est pas juste pour les coureurs de rendre le parcours encore plus achalandé ou de faire de vous-même un obstacle qu’ils devront contourner.  Si vous ne pouvez pas voir les coureurs de là où vous êtes parce qu’il y a trop de monde, changez de lieu d’observation.

Choisissez un slogan d’encouragement

Plutôt que de vous contenter de battre des mains quand les coureurs passent près de vous, choisissez un slogan ou deux à crier.  Par exemple : « Voilà comment on court », « Vous pouvez y arriver », « Ça a l’air de bien aller », « Bien fait », « Vous avez l’air de voler », « Ça a l’air bien ».  Beaucoup de coureurs de marathon affichent leur prénom sur leur maillot ou leur dossard.  Si vous voyez le nom de quelqu’un, vous pouvez toujours l’ajouter à la fin de votre slogan.

Mais, ce qu’il ne faut pas dire…

À moins que vous soyez juste à côté de la ligne d’arrivée, ne criez pas « Vous y êtes presque » ou « C’est pas loin ».  Croyez-moi, les coureurs de marathon ne veulent pas entendre ça à moins d’être tout juste près de franchir le fil d’arrivée.  Ce n’est pas non plus une bonne idée de crier une distance précise, comme « Encore 2 kilomètres », à moins que nous ne soyez 100 % sûr que c’est bien la distance exacte de la ligne d’arrivée (si vous vous trouvez justement à côté d’une borne kilométrique, par exemple).  Trop de spectateurs donnent des renseignements faux, ce qui peut être frustrant, déroutant et décevant pour les coureurs.

Le minutage, c’est tout

Si vous cherchez un membre de votre famille ou un ami, trouvez à l’avance quelle est sa cadence projetée.  Cela vous aidera à calculer où et quand cette personne devrait atteindre un certain point du parcours.  Mais n’oubliez pas qu’il peut falloir à un coureur plus d’une vingtaine de minutes pour franchir le fil de départ à cause de la foule.  Alors, ne basez pas vos temps d’observation prévus sur le temps de départ.  Après avoir aperçu votre coureur pour la première fois, vous pourrez ajuster ces temps d’observation.

Trouvez votre coureur

Assurez-vous de savoir exactement ce que votre coureur va porter, de la tête aux pieds.  Dans les courses, il est plus facile d’accrocher sur un maillot violet, par exemple, que de chercher un visage.  Dites à votre coureur ce que vous allez porter et où vous pensez que vous allez vous tenir, pour qu’il, ou elle, sache où vous chercher.  Si la course et les postes d’encouragement sont vraiment pleins de monde, il est bon pour votre coureur de savoir de quel côté de la rue vous vous tiendrez.  Des spectateurs ont même des ballons pour que leurs coureurs puissent facilement les repérer à distance.

Pour se déplacer

Les transports publics sont la meilleure façon de circuler le long du parcours.  Consultez le site Web d’OCTranspo pour mieux vous rendre d’un point à un autre.  Si vous devez absolument conduire pour faire le tour du parcours, vous devriez aussi consulter le site web de la course pour vous renseigner sur les fermetures de rues.  Que vous utilisiez les transports en commun ou votre voiture, donnez-vous plein de temps pour aller d’une endroit à un autre.

Donnez-vous un plan pour la ligne d’arrivée

L’aire de la ligne d’arrivée peut être bondée et chaotique ; assurez-vous donc que vous et votre coureur avez un plan pour vous rencontrer après qu’il ou elle aura franchi la ligne d’arrivée.  Nous avons désigné des endroits où les coureurs peuvent rencontrer des membres de leur famille.  Sinon, assurez-vous de convenir d’un autre point de repère où vous rencontrer, ou ayez un plan pour vous contacter mutuellement.