C’est en forgeant qu’on devient forgeron

Par Dave Harding, entraîneur du Club de course d’Ottawa -

J’ai beaucoup aimé suivre les Olympiques d’hiver et l’incroyable capacité qu’ont les athlètes de performer sous une pression intense.  Nous entendons souvent dire qu’en plus de l’énorme quantité d’entraînement physique que ces athlètes endurent, il y a le conditionnement mental et la capacité de concentration qui leur permettent de compétitionner avec succès à un niveau si élevé.

Comme coureurs récréatifs qui essayons d’atteindre des buts très différents, nous pouvons encore tirer quelque chose de l’expérience de ces athlètes.  À ce moment-ci, vous êtes probablement bien engagés dans votre programme d’entraînement et vous passez beaucoup de temps à courir pour améliorer votre forme physique.  Mais nous oublions souvent l’importance de la préparation mentale.

The start of Hamilton's Around the Bay race, a popular tune-up for the Ottawa Marathon (photo: Dean Gugler)

Hamilton’s Around the Bay Race (photo: Dean Gugler)

Et c’est ici qu’entrent en scène les courses de pratique.  À toutes les saisons d’entraînement j’aime que les coureurs de mon groupe prévoient une course de pratique dans leurs programmes.  Une course de pratique peut jouer le rôle d’une mise au point, physiquement et mentalement, pour la course sur laquelle vous êtes fixés, soit le marathon ou le demi-marathon de la Fin de semaine des courses Tamarack d’Ottawa.  Vous pouvez vous servir d’une course de distance plus tôt dans votre programme d’entraînement pour pratiquer la cadence, la nutrition, l’habillement et l’équipement, votre concentration mentale et comme une répétition générale pour vos activités d’avant la course.

Idéalement la course de pratique est de 3 à 6 semaines avant votre course cible et elle est au moins un cran plus bas pour la distance (c.-à-d., un demi-marathon de pratique pour le marathon, un 10K pour le demi-marathon, etc.).

Parce que vous ne serez pas tout à fait détendus ou reposés avant votre course de pratique, vous devez vous fixer des buts réalistes.  Pensez à la course comme faisant partie de votre entraînement, allez-y mollo avec vos objectifs de chronos et mettez l’accent sur les aspects mentaux, comme de pratiquer votre capacités de maintenir un regard positif, de maintenir une cadence uniforme et de mettre l’accent sur votre forme et votre cadence.

Il est également important de reconnaître que votre plan d’entraînement peut ne pas vous laisser beaucoup de temps de récupération à la suite de la course de pratique.  Réglez le rythme de votre course de pratique de façon à vous laisser quelque chose dans le réservoir à la fin, et entamez votre processus de récupération immédiatement après.

Comme suivi à votre course de pratique, notez une ou deux choses qui ont bien été et servez-vous en pour vous mettre en confiance quand vous vous lancerez dans votre course principale.  Par exemple, peut-être avez-vous été capables de soutenir votre cadence et votre objectif de foulée.  Ou vous avez été capables de rester concentrés avec un état d’esprit positif pendant la course.  Peut-être que vos chaussures étaient confortables et qu’elles vous ont gardés libres d’ampoules.

S’il y a des domaines qui nécessitent de l’amélioration, utilisez les semaines qui restent de votre programme d’entraînement pour vous concentrer sur ceux-là.  Ce pourrait être de travailler sur une cadence de foulée uniforme, d’apporter des ajustements à votre nutrition de course, ou à votre capacité de maintenir un flux d’idées positives quand vous commencez à ressentir de la fatigue.  Si vous ne vous êtes pas laissé assez de temps de réchauffement ou pour prendre soin d’autres besoins précédant la course, utilisez cette expérience pour mieux vous préparer à votre course de prédilection.

Le conditionnement mental exige de la pratique ; ça n’arrive pas seulement le jour de la course.  Une course de mise au point intégrée à votre plan d’entraînement est une excellente façon de commencer à vous préparer mentalement et physiquement à la réussite de votre course d’objectif « A ».

Courses de pratique populaires pour la Fin de semaine des courses Tamarack d’Ottawa

David Harding est entraîneur au Ottawa Running Club et au Ottawa Triathlon Club.  Ces deux dernières saisons, il a dirigé le groupe d’entraînement au marathon du Ottawa Running Club en préparation pour le Marathon d’Ottawa.